Permis de travail temporaire

Ai-je besoin d’un permis de travail pour être autorisé à travailler au Canada?

En règle générale, un permis de travail est presque toujours exigé pour avoir le droit de travailler au Canada.

Sauf quelques rares exceptions (programme mobilité des jeunes, accords de libre échange internationaux, accord général sur le commerce des services), la majorité des candidats au permis de travail temporaire sont requis de justifier d’une offre d’emploi et de la lettre de confirmation favorable de l’avis sur le marché du travail (AMT) délivrée par Ressources Humaines Canada (RHDCC) ou le ministère de l’immigration du Québec (MICC), et qui mentionne clairement qu'il n'existe aucun canadien compétent pour le poste sollicité ou qu’il faudra près d’une année pour former un Canadien à ce poste.

En règle générale également, un étranger ne peut passer d’un statut de visiteur à un permis de travail ou à un permis d’études sauf dans les cas limitativement prévus par la réglementation fédérale.

Le permis de travail est toujours limité dans la durée. Son expiration coïncide avec la période de fin du contrat de travail.

Il existe trois (3) cas où l’étranger qui souhaite travailler au Canada n’a pas à justifier d’une offre d’emploi et d’une lettre de confirmation favorable AMT.

  • Le programme mobilité des jeunes :

Il existe des permis de travail qui sont accordés à des étrangers âgés de 18 à 30 ou 35 ans dans le cadre du programme de la mobilité des jeunes selon les ententes bilatérales avec le Canada. Ces permis de travail du programme mobilité jeunes peuvent être délivrés sans nécessairement obtenir la lettre de confirmation de l’avis sur le marché du travail (AMT) délivré par Ressources humaines Canada (RDHCC). Il s’agit des catégories suivantes:

  • Permis-vacances-travail (pour un maximum de 12 mois)
  • Stage coop international (pour un maximum de 12 mois);
  • Jeunes professionnels (pour un maximum de 18 mois);
  • Jobs d’été pour un maximum de (3 mois)

Il y’a cependant des conditions bien précises à respecter pour se qualifier à l’obtention du permis de travail dans le programme mobilité jeunesse.

 

  • Le programme en lien avec les accords de libre échange internationaux:

 

C’est un programme qui permet aux citoyens américains, du chili et du Mexique qui sont des gens d’affaires, des professionnels présentant un certain niveau d’études de venir travailler temporairement au Canada sans nécessiter l’accord AMT de Ressources Humaines Canada. Il leur suffit de justifier d’une offre d’emploi canadienne pour se voir accorder un visa de résident temporaire en même temps qu’un permis de travail temporaire.

 

  • Le programme en lien avec l’accord général sur le commerce des services (AGCS):

 

Ce programme aussi autorise les gens d’affaires et professionnels d’un certain niveau d’études d’entrer et de travailler au Canada sans obtenir l’approbation préalable de Ressources humaines Canada.

 

Les citoyens de certains pays limitativement énumérés dans la réglementation fédérale peuvent être admissibles.

 

  • Le programme de transfert intra-entreprise :

 

Il vise les cadres supérieurs, gestionnaires et personnes ayant des connaissances spécialisées dans une entreprise. Les personnes admissibles pourront venir travailler au Canada sans l’accord préalable de Ressources humaines Canada.

 


Pour en savoir davantage sur la catégorie d'immigration qui vous est applicable,